Races bovines laitières
Prim’Holstein

Mots-clés : race laitière, bovin

Fille de ROUMARE - Crédit : Prim'Holstein France
Fille de ROUMARE - Crédit : Prim'Holstein France
Sommaire de l'article

 Aptitudes et performances

Issue des populations Pie Noires des régions septentrionales de l’Europe (Pays-Bas, Danemark, Allemagne), la Prim’Holstein s’est développée en France depuis le XIXème siècle sous les noms de Hollandaise puis Française Frisonne avant d’obtenir sa dénomination actuelle en 1990.

La Prim’Holstein est la première race laitière au monde, mais également en France. Avec 30% du cheptel bovin et 60% du cheptel bovin laitier, la Prim’Holstein produit 80% du lait collecté en France, ce qui en fait la première productrice de produits laitiers, aussi bien en conventionnel qu’en biologique.

L’engouement pour la Prim’Holstein provient de ses capacités de production alliées à de bonnes aptitudes fonctionnelles : mamelle adaptée à la traite mécanique, capacité corporelle permettant une valorisation optimale des aliments, aplombs assurant une bonne locomotion, bassin adapté à des vêlages faciles. Grâce à sa précocité et à sa vitesse de croissance, les génisses vêlent facilement à 2 ans.

La lactation moyenne des vaches françaises de race Prim’Holstein a progressé de plus de 3028 kg entre 1990 et 2010. A lui seul, le progrès génétique est responsable de des 2/3 de cette progression. Le taux protéique a quant à lui augmenté de 1 ‰ durant ces 20 dernières années.

 Sélection

Les schémas de sélection français menés par 4 Unités de Sélection combinent différents objectifs : amélioration des caractères de production (50%), de morphologie (12,5%) et fonctionnels (cellules : 12,5 % ; longévité : 12,5 % et fertilité : 12,5 %). L’Index de synthèse ISU permet de combiner l’ensemble de ces critères.

La Prim’Holstein bénéficie également des progrès de la recherche génomique, avec sa participation au programme national de Sélection Assistée par Marqueurs (SAM) depuis 2001. Depuis 2009, les index génomiques concernent tous les caractères évalues jusqu’alors sur descendance. Tous les éleveurs, français et étrangers, peuvent dorénavant bénéficier à cette offre de nouvelle génération permettant un progrès génétique encore plus rapide.

Son programme de sélection de dimension internationale fait ressortir l’importance de la génétique française : près de deux tiers des taureaux évalués sont d’ascendance maternelle française et plus de 80 % des mères à taureaux sont françaises.

La France occupe également une place internationale de premier choix grâce à l’importance de son cheptel de race Prim’Hosltein en contrôle laitier (2ème place au niveau mondial) et à ses résultats. Chaque année près de 20 000 génisses et plus de 1,1 millions de doses de semences sont exportées dans le monde entier.

 

Chiffres clés

  • LA RACE EN FRANCE
  • 2 176 026 vaches
  • 51 608 élevages
  • 1 718 590 vaches au contrôle laitier
  • 433 139 vaches inscrites au livre généalogique
  • 4 050 774 inséminations animales
  • FORMAT
  • Hauteur au garrot (femelle) :
    145 cm
  • Poids adulte femelle :
    de 600 à 700 kg
  • Poids adulte mâle :
    de 900 à 1 200 kg
  • Poids de carcasse taurillon :
    290 à 340 kg
  • APTITUDES
  • Production : 11 264 kg
  • Production 305 jours : 9 013 kg
  • Taux butyreux : 38,50 ‰
  • Taux protéique : 31,20 ‰

Résultats du Contrôle Laitier 2014, lactation équivalent adulte, Institut de l’Elevage & France Conseil Elevage