Programmes de sélection et technologies

Les étapes de la sélection

Le dispositif français d’amélioration génétique des ruminants repose une organisation nationale et collective. Depuis la définition des objectifs de sélection jusqu’à l’évaluation génétique, chacune des étapes de sélection fait l’objet de méthodes optimisées. Elles intègrent tous les progrès scientifiques et technologiques, au bénéfice des éleveurs et des filières.

En savoir plus

Des programmes de sélection efficaces

La France développe des programmes performants de sélection, reposant sur un très grand nombre d’animaux en contrôle de performances en ferme et en station, des contrôles sur descendance de grande ampleur et l’intégration de la génomique. Leurs résultats en termes de progrès génétique et d’impact sur la productivité des élevages les placent parmi les meilleurs au monde.

En savoir plus

Des index génétiques précis et variés

Les évaluations génétiques françaises offrent pour chaque espèce des index précis sur des critères nombreux et variés : aptitudes laitières, bouchères, maternelles, fonctionnelles,… Chaque éleveur peut ainsi faire au mieux son choix de reproducteurs, selon la combinaison d’aptitudes la plus appropriée à ses objectifs, à ses priorités et à ses conditions de production.

En savoir plus

Sécurité sanitaire et anticipation des risques

L’exportation de la génétique française dans le monde entier est une reconnaissance des garanties apportées par le dispositif national de contrôle sanitaire, tant des animaux que des semences et embryons. Forte de ces atouts, complétés par un observatoire des anomalies génétique, les produits français répondent aux cahiers des charges sanitaires les plus exigeants.

En savoir plus

L’intégration des nouvelles technologies

Grâce au développement des biotechnologies et à l’intégration des informations issues de l’analyse de l’ADN, les programmes de sélection français offre de nouvelles perspectives aux éleveurs : évaluation génomique grâce au génotypage, sexage de la semence assurant la qualité du renouvellement du cheptel, transfert d’embryons pour accéder à une génétique d’élite,….

En savoir plus

La préservation de la biodiversité

Afin préserver la biodiversité de l’élevage français, des actions de conservation en ferme des races à faible effectif sont conduits depuis une trentaine d’années. En complément et afin d’assurer cette conservation à très long terme, la Cryobanque Nationale rassemble du matériel génétique de toutes les espèces d’élevage (bovine, ovine, caprine, asine, cunicole, avicole, etc…).

En savoir plus
 

Chiffres clés

  • 2011 :
  • 51 races en programme de sélection
  • 82 770 élevages en contrôle de performances
  • 4,7 millions de bovins, ovins et caprins en contrôle de performances
  • 8700 reproducteurs évalués en station
  • 2000 reproducteurs évalués sur descendance
  • 89 types d’index pour les races bovines
  • 7 types d’index pour les races caprines laitières
  • 27 types d’index pour les races ovines
  • Cheptel indemne de tuberculose depuis 2000
  • Cheptel indemne de leucose depuis 2004
  • Cheptel indemne de brucellose depuis 2005
  • 1 Association nationale de Certification de la Santé Animale (ACERSA)
  • 1 Laboratoire National de Contrôle des Reproducteurs
  • 15 ans de recherche scientifique en génomique
  • 10 ans d’utilisation dans les programmes de sélection
  • 1 gène majeur sélectionné à grande échelle en espèce ovine
  • 750 000 génotypages déjà réalisés à des fins de sélection
  • Une offre de semence sexée femelle à 90 %
  • 15 races bovines en programme de conservation
  • 11 espèces et 137 races dans la Cryobanque Nationale
  • 250 000 échantillons de matériel génétique dans la Cryobanque Nationale
 
 
 
 

Document(s)

Panier documents téléchargeables directement ou à ajouter à votre panier pour téléchargement en fin de visite.